"TAF Tbilisi Art Fair 2022" 

l’Aleatoire gallery présente trois représentations divergentes d’un monde en déséquilibre :. les cités désertes de l’artiste franco-chinois Timothée Li,  les Madonnes tsiganes de l’artiste ouzbek Aleksander Barkovskiy et les États d'âme de l'artiste franco-russe Daria Krotova Schloesser.

Entraînant le spectateur dans un voyage presque mystique, Timothée Li nous fait plonger dans un monde imaginaire au passé somptueux et oublié, des villes désertées, d’impressionnants édifices abandonnés aux détails minutieux. Avec les Madones tsiganes, Barkovskiy, lui, nous fait découvrir les « liouli » tsiganes d’Asie, parias qui vivent des ordures de la ville. Repensant le stéreotype «du  sale mendiant » il représente de jeunes mères sous le symbole le plus pur, celui de la madone à l’enfant. Les sculptures de Daria Krotova Schloesser renvoient l'image banalisée du coeur sur le terrain clinique ; ses coeurs, redevenus abats forment un alphabet des états d'âmes, sombres, sanglants, comprimés, maltraités.

Timothée Li est né à Paris en 1998, dessins à l’encre de chine et lithographies.  Aleksander Barkovskiy  est né à Tashkent en 1979,  photo-lithographies colorées à la gouache ou à l’acrylique, photo collages. Daria Krotova Schloesser est née à Moscou et vit en France, sculpture en papier, watercolor, sanguines et fusain.

2web.gif

 
Timothée Li 

Aleksander
Barkovskiy

Gipsy Madonna (12).jpg
55b7dc_ce6782bdf3c541.jpeg.webp

Daria Krotova Schloesser

press to zoom
Timothée Li
Timothée Li

press to zoom
ceramics Dasha Krotova
ceramics Dasha Krotova

press to zoom

press to zoom
1/6